Inizio > Rivista Antonianum > Articoli > Rezette Lunedì 26 ottobre 2020
 

Rivista Antonianum
Informazione sulla pubblicazione

 
 
 
 
Foto Rezette Jean , Recensione: SANCTI BONAVENTURAE, Sermones dominicales. Al fidem codicum nunc de-nuo editi studio et cura Jacobi Guidi Bougerol , in Antonianum, 53/1-2 (1978) p. 363-364 .

Le récent centenaire du Collège S. Bonaventure de Quaracchi, main­tenant transféré à Grottaferrata près de Rome, n'a pas ralenti l'activité de ses chercheurs. L'un d'entre eux, le PJ.G. Bougerol, nous donne dans ce volume une nouvelle édition critique des sermons dominicaux de saint Bonaventure. Il s'agit d'un ensemble homogène de cinquante sermons prê­ches par le Docteur Séraphique tout au long de sa carrière universitaire et durant sa charge de ministre général, et dont la compilation et la rédaction définitive se situent entre le 24 avril 1267 et le 17 mai 1269. Elle pourrait être l'oeuvre personnelle de Bonaventure. Il se peut aussi qu'elle ait été préparée et poursuivie sous sa direction par son secrétaire, Marc de Montefeltro. Telle est la conclusion à laquelle d'auteur aboutit au terme d'une minutieuse enquête à travers le contexte historique et la tradition manuscrite.

L'utilité de cette édition ne fait pas de doute, même si le texte ne présente pas de notables variantes par rapport à celui des Opéra omnia (t. IX, Quaracchi, 1901). L'auteur a étudié vingt-et-un manuscrits qu'il analyse et classe pour établir le texte critique à l'aide de cinq représen­tants qualifiés de chaque groupe. Il nous décrit dans une longue intro­duction les péripéties et les résultats de ce patient travail. Même les éditions incunables et post-incunables n'ont pas échappé à son oeil criti­que. La confiance du lecteur n'en est que plus grande pour le texte qui nous est donné et qui garantit ainsi, par ricochet, la valeur de celui des Opéra omnia. Une étude sur les emprunts littéraires aux oeuvres de Bonaventure, surtout au Commentaire des Sentences, et sur le vocabulaire bonaventurien confirme l'authenticité des sermons dominicaux.

Outre le mérite d'une excellente édition critique, le travail du P. Bou­gerai possède encore celui d'une bonne initiation à la théologie des ser­mons. Un thème y revient fréquemment, orchestré de manière variée suivant le texte de l'évangile du dimanche: Jésus-Christ Médiateur, le Verbe incréé qui porte l'univers, le Verbe incarné qui restaure l'homme, le Verbe inspiré qui vivifie son esprit. Par là, les sermons s'inspirent de l'enseignement de Bonaventure dans ce qu'il a de plus original. Ils le complètent aussi en le ramenant plus près de ses sources bibliques.

On comprend dès lors tout l'intérêt de l'étude de ces sermons et le lecteur y sera aidé par ce livre dont l'impression est claire et aérée, on pourrait même dire impeccable. Très peu de fautes ont échappé à la vigilance des correcteurs, par exemple: p. 55, ligne 4 avant la fin: lire «placent» au lieu de «placent»; p. 114, ligne 17: lire « le Seigneur» au lieu de « les »; p. 133, ligne 69: lire « voluntarie » au lieu de « volunta-riae »; p. 308, ligne 150: lire « corporalis » au lieu de « corporali ». Cinq indices terminent le volume, dont un index doctrinae de 40 pages qui contribue à faire de ce beau livre un précieux instrument de travail, bien dans la tradition du Collège S. Bonaventure de Quaracchi.


 
 
 
 
 
twitter
 
Martín Carbajo Núñez - via Merulana, 124 - 00185 Roma - Italia
Questa pagina è anche attiva qui
Webmaster