Inizio > Rivista Antonianum > Articoli > Manns Domenica 15 dicembre 2019
 

Rivista Antonianum
Informazione sulla pubblicazione

 
 
 
 
Foto Manns Frédéric , Recensione: THEOFRIED BAUMEISTER, Die Anfânge der Théologie des Martyriums, in Antonianum, 55/3 (1980) p. 504-505 .

Cette étude sur les origines de la théologie du martyre est la Habilita-tionsschrift que Th. Baumeister a présentée à la faculté de théologie catholique de Munster. Le plan de l'ouvrage s'imposait: après l'étude des origines bibliques et judaïque de l'idée de martyre, l'A. aborde les tradi­tions évangéliques et termine son enquête par un examen des textes des pères apostoliques. La méthode suivie est adaptée aux différentes parties de l'ouvrage. Les résultats de l'enquête sont exposés de façon synthé­tique à la fin de l'ouvrage.

C'est la signification du martyre dans la Bible et dans le judaïsme que le premier chapitre cherche à élucider. Le livre de Daniel et le livre des Maccabées témoignent que l'idée de martyre se fait jour sous l'épo­que difficile d'Antiochus Epiphane. La forme la plus ancienne de la théo­logie du martyre est exprimée dans le langage de l'Apocalyptique. L'A. analyse tour à tour les principaux écrit du judaïsme palestinien et du judaïsme hellénistique pour y suivre les développements de l'idée.

Dans le deuxième chapitre l'A. aborde les traditions évangéliques sur le martyre. On ne peut détacher ces dernières des traditions sur la suite du Christ. De plus, le contexte missionnaire de l'Eglise primitive fut im­portant pour l'évolution de la théologie du martyre. L'A. analyse les textes provenant de la Logienquelle, puis ceux de l'Evangile de Marc, de l'Evan­gile de Matthieu, les écrits de Luc et termine par l'Evangile de Jean. Tout en soulignant la continuité de l'idée de martyre avec la pensée juive, l'A. insiste sur la nouveauté chrétienne: le rapport du chrétien avec son Maître est quelque chose de neuf

Le thème du martyre est étudié dans les lettres de Paul ensuite. Une analyse des principaux textes dans l'ordre chronologique est menée avec précision. C'est ensuite dans les épîtres aux Hébreux et celles de Pierre que l'A. poursuit sa recherche. Enfin, les textes de l'Apocalypse de Jean sont examinés.

L'A. n'a pas voulu arrêter son travail avec les écrits du Nouveau Te­stament. Il a poursuivi son enquête à travers les textes provenant des pères apostoliques, car on y trouve des développements fort intéressants sur l'idée de martyre.

Cette étude sur la théologie du martyre est fort bien menée. La bibliographie qui accompagne l'ouvrage est abondante. On regrettera ce­pendant l'absence de l'article de A. O'Hagan, The Martyr in the Fourth Book of Maccabees, LA 24 (1974) 94-120. L'utilisation de cet article aurait amené l'A. a prendre en considération le Targum pour l'examen de la théologie juive du martyre. L'A. n'ignore pas l'importance du cadre histo­rique dans lequel est née l'idée de martyre. Mais on aurait aimé qu'il donne une étude plus détaillée de ce Sitz im Leben historique lorsqu'il étudie les traditions evangéliques. Il passe sous silence les décisions de Jabné qui furent déterminantes pour l'histoire du christianisme et du judaïsme. La crise des années 135 après J.-C. aurait mérité d'être analysée, étant donné la répercussion profonde qu'elle eut. Les textes rabbiniques, qui sont traités en deux pages, mériteraient un traitement plus équitable. Bref, ce travail qui se caractérise par l'emploi d'une méthode rigou­reuse mérite d'être connu par tous ceux qui sont intéressées par la théo­logie du martyre.


 


 
 
 
 
 
twitter
 
Martín Carbajo Núñez - via Merulana, 124 - 00185 Roma - Italia
Questa pagina è anche attiva qui
Webmaster